Les Doctes

Chevauche-crapaud

 

En automne comme en hiver, la fraiseuse faisait souffrir le gaillard. Il laissa tout tomber, donna un coup de poing au visage de son contremaître et partit à l’aventure. Ses pas le portèrent vers un laboratoire de recherches sur les chimères. Dans ce laboratoire, il fut accueilli par un ÉNORME CRAPAUD VENIMEUX qui l’observait gentiment de son magnifique terrarium chauffé et alimenté trois fois par jour. Ils devinrent amis tout de suite. Des amis inséparables.

Et tout allait bien, il nettoyait le terrarium et faisait des expériences anodines sur son ami. Mais un jour, une bande d’adolescents adorniens hirsutes fit irruption dans la ville. Ils retournaient des urnes, cassaient des fenêtres et se comportaient de façon extrêmement provocante. Toujours est-il qu’une pierre lancée avec justesse toucha notre héros décrit plus haut, qui s’était dressé pour défendre le laboratoire contre l’attaque des voyous. Pas tout à fait un héros, mais presque.

Le crapaud se pencha sur son ami touché. Il le lava avec des larmes de crocodile, prêtées par son collègue dans un aquarium voisin. Et attrapa son nez en forme de pomme de terre avec ses dents. Oui, nous savons bien que les crapauds n’ont pas de dents, mais vous vous rappelez quand même que tout se passe dans un laboratoire secret, n’est-ce pas ?

Et le gaillard se releva comme un héros. Il sauta sur le crapaud, comme s’il montait sur son cheval de combat, et ils partirent ensemble les écraser tous. Bon, pas les écraser complètement – c’étaient des ados tout de même – leur faire la leçon plutôt. Ils sauvèrent la ville, protégèrent leurs terrariums, chassèrent les ennemis avec un filet à moustiques.

Depuis ce temps-là, ils galopent ensemble à travers le monde. Cependant, le crapaud est nostalgique depuis peu. Il voudrait retourner dans son pays natal, la Vallée des Larmes de Soleil qui se trouve au centre du royaume d’Adornie. Mais pour y arriver, il faut d’abord que les Doctes gagnent la guerre. Alors ils combattent. En guise de leçon.

Compétences

Glouton

La monture du héros avale le corps du héros vaincu, après l'avoir tué au moyen d'une attaque automatique ou de la compétence Écrase ! augmentant ainsi sa santé maximale. Il faut un certain temps au crapaud pour digérer l'adversaire avalé, raison pour laquelle cette compétence ne peut pas être utilisée plus d'une fois par minute.

Prends ça !

Le héros agite sa hache et la jette sur un ennemi. L'attaque agit à grande distance et empêche l'adversaire d'utiliser ses propres compétences. Sur la terre du héros, cette compétence se recharge plus rapidement. Après l’apprentissage de la compétence Tu l’as eu ? la hache réduit en outre la résistance de la cible qu’elle touche.

Attrape !

Le crapaud projette sa langue gluante sur la cible, l'attirant vers lui. Après l’apprentissage de la compétence Tiens bon ! l'adversaire sera également étourdi durant une courte période.

Avale !

En atteignant un ennemi au moyen d'une attaque automatique ou de la compétence Écrase ! le héros se soigne, restaurant ainsi une certaine quantité de sa santé. Et après avoir appris la compétence Mâche mieux ! le héros restaure également une certaine quantité de son énergie.

Écrase !

Le héros saute au point indiqué, infligeant des dégâts à tous les ennemis à proximité. Plus la santé maximale du héros est élevée, plus il inflige de dégâts. Lorsque cette compétence est utilisée sur la terre du héros, la zone d'impact augmente. L'apprentissage de la compétence Bondis ! permet à la compétence Écrase ! de se recharger immédiatement si le saut tue plusieurs soldats, monstres ou héros ennemis.

Partager avec des amis